L’obtention du crédit le meilleur marché qui existe est une épreuve de force. On est obligé de recalculer de nombreux frais, notamment les pénalités de sortie, ou le prix de l’assurance, qui vont fortement grever le taux actualisé. Le coût réel doit effectivement prendre en compte tous les coûts supplémentaires. Dans ces derniers, le coût de l’assurance crédit parait de plus en plus important.

Comment fonctionne l’assurance crédit?

C’est en premier point un mécanisme qui protège la banque. Le coût est supporté par le débiteur, pourtant le destinataire est le prêteur. L’objectif de l’assurance est de prendre la suite du débiteur quand il ne peut plus honorer ses échéances, et finir de régler le crédit. A ce moment là, le débiteur ne gagne pas d’argent… mais il ne recevra pas d’assignation parce qu’il ne paye plus.

Quand utilise-on l’assurance pour emprunteur?

Elle intervient uniquement quand le débiteur ne peut réellement plus payer ses échéances. Cela concerne le trépas, d’abord, et les incapacités de travail suite à un accident grave. Il faut montrer un certificat médical. En revanche, le chômage n’est pas toujours pris en compte.

L’assurance prêt est facturée au débiteur.

Cette organisation semble absurde, car normalement, c’est le bénéficiaire de l’assurance qui la paye. Mais en fait, sans assurance prêt, un prêt devient beaucoup plus aléatoire, et la rémunération utilisée sera beaucoup plus lourde… ou la sollicitation de crédit simplement rejettée. En considérant qu’elle est dépendante du au capital restant dû, et diminue en suivant les remboursements (de la même façon que les intérêts), on peut considérer que c’est réellement un élément du taux d’intérêt.

Faut-il systématiquement obtenir une assurance prêt?

Légalement, non. Ce n’est le cas d’une assurance locative, rien dans la législation n’oblige une personne à s’assurer. En pratique, oui, en effet même pour accorder des montants assez peu élévés, les prêteurs forcent à signer une assurance. Cependant on conserve la liberté de prendre cette protection là où on a choisi. Le prêteur a tendance à offrir l’assurance crédit de son partenaire à l’emprunteur, mais il a le choix d’en souscrire une différente ailleurs, quand il se voit demander moins cher.

Pour cette raison, l’institution financière est obligée de noter à part les intérêts eux mêmes de l’assurance emprunteur. Si l’emprunteur apporte une police adaptée qui propose des garanties similaires, les taux d’intérêts ne peuvent pas être modifiés.

De quelle manière sélectionner son assurance emprunteur?

Vous pouvez rechercher individuellement dans les offres existantes. On trouve « chez nous » une dizaine d’entreprises actives dans ce type de contrat. Ce sont les mêmes qui sont offertes par les organismes de crédits. En faisant jouer le marché, et en ouvrant directement une couverture auprès d’un courtier en assurance crédit, on finit par trouver un contrat similaire à celui proposé par l’organisme de crédit.

Il est aussi possible de sous traiter à un spécialiste en crédit. Ce dernier possède un listing de sociétés, institutions financières et assureurs, et est capable de vous proposer les crédits et assurances les moins chers pour votre propre emprunt, en fonction des offres à jour, et de votre dossier. Un intermédiaire vous sera facturé, mais il vous permettra d’baisser énormément la facture intégrale de votre crédit.