A quoi sert le CACES ?

Le CACES est une sorte de permis de conduire pour véhicules et engins de chantier. Les personnes qui souhaitent se lancer dans le travail de manutention doivent absolument l’obtenir. Le fait de détenir le CACES permet à un employé d’accéder à de nombreuses opportunités. Pour l’employeur, il s’agit principalement d’une garantie.

Qu’est-ce que le CACES ?

Le CACES, ou « Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité », est un document qui permet d’attester la capacité d’un ouvrier à manier des engins de chantier. L’utilisation des véhicules de manutentions est effectivement très réglementée. La loi exige que les personnes qui seront amenées à manier ces types d’engins aient pu bénéficier d’une formation sécurité au travail.

Le CACES s’adresse principalement aux chauffeurs de véhicules automoteurs dans une manutention ou un chantier. Pour pouvoir l’obtenir, les candidats devront passer et réussir un test théorique et un test pratique en cumuler une moyenne supérieure à 7/10. Cependant, pour être éligible à cet examen, le candidat devra maîtriser le français, et être majeur au moment de l’inscription.

Après le test, les conducteurs devront encore passer par une visite médicale avant de pouvoir commencer leur travail. En effet, le fait de confier le maniement d’engins de sécurité à une personne inapte pourrait avoir des conséquences désastreuses.

Par ailleurs, le CACES a une durée de validité bien précise selon le type d’engin. Pour les chariots automoteurs, les PMEP, les gerbeurs et les ponts roulants, le certificat est valable pour 5 ans. Pour les autres types d’engins de chantier, le CACES n’a besoin d’être renouvelé que tous les 10 ans.

Si vous êtes actuellement à la recherche d’une formation manutention, cliquez ici pour en savoir plus.

Pourquoi obtenir le CACES ?

Le maniement d’engins de chantier peut s’avérer très dangereux, car ces véhicules peuvent généralement lever jusqu’à plusieurs tonnes de charge. La moindre petite fausse manipulation pourrait ainsi entraîner un véritable désastre. C’est en vue de réduire les risques d’accidents dans les chantiers que le CACES a été mis en place.

Dans une formation caces, les candidats apprennent non seulement à manier des engins de chantier, mais aussi leur fonctionnement, ainsi que les mesures de sécurité à respecter avant d’en prendre les commandes. Ils peuvent ainsi connaître l’attitude et les gestes à adopter lorsqu’ils seront sur le point de prendre leur poste.

Pour les entreprises, le CACES est l’unique moyen de s’assurer qu’un employé est véritablement compétent. En effet, ce document permet d’attester que la personne a bel et bien suivi une formation sur le maniement d’engins de chantier, et qu’elle a passé le test avec brio. Pour l’employeur, le CACES représente ainsi une sorte de garantie.

D’autre part, le CACES est inscrit au nom de l’employé et non pas au nom de l’entreprise pour laquelle il travaille. Même si c’est généralement l’employeur qui demande à ses ouvriers de suivre une formation, et de passer le CACES, le titre revient toujours à ces derniers. Si le salarié venait à démissionner pour travailler chez une autre entreprise, le certificat serait toujours valable.

Suivre une formation pour obtenir le CACES

Pour obtenir le CACES, le candidat devra passer une série de tests afin d’évaluer ses compétences. Cependant, ce n’est pas tant l’examen qui importe le plus, mais plutôt la phase d’apprentissage. Durant une formation CACES, les apprenants peuvent poser au formateur toutes les questions qu’ils pourraient se poser. Lorsqu’ils seront sur le point de commencer le travail, ils n’auront plus ce genre d’opportunité.

Il est important que les candidats qui souhaitent obtenir le CACES puissent bénéficier d’une formation appropriée. Actuellement, de nombreux établissements proposent des formations sur le maniement d’engins de chantier, mais il faut veiller à bien les choisir.