Formation 125 : comment ça marche ?

Grâce à leurs divers avantages comme la praticité, le gain de temps ou l’économie, les véhicules à deux roues séduisent toujours de plus en plus d’adeptes. Cependant, la loi exige un permis de conduire pour la conduite de ce genre de véhicules. Toutefois, le caractère obligatoire de ce système demeure encore méconnu de tous. Des confusions naissent quand les gens entendent l’équivalence entre différents permis. Découvrez dans cet article les essentiels à savoir sur la formation 125 et le permis y associé.

La formation 125, un encadrement de la conduite de moto

Le décret du 23 novembre 2006 est le précurseur de la formation 125. Désormais, il s’agit d’un parcours obligatoire pour tout individu projetant de conduire un véhicule à deux-roues motorisés. Il faudra s’inscrire auprès d’une école de conduite ou un établissement agréé. Au début, la durée de la formation est estimée à 3 heures pour passer à 7 heures vers la fin de l’année 2010. Le nombre 125 se réfère à un cylindre maximum de 125 cm3. En d’autres termes, les motos légères sont les concernées par le permis 125. Si votre scooter dispose de trois roues, le cylindre ne devra pas dépasser les 50 cm3. Par ailleurs, il existe plusieurs façon d’avoir le permis 125 en fonction de votre situation actuelle. Une attestation de suivi de formation est délivrée à chaque échéance. Quel que soit votre modèle de motocyclette, il n’y a qu’un seul permis 125 à passer. L’arrêté du 17 décembre 2010 a supprimé la législation concernant les équipements particuliers comme la boîte à vitesse.  

Si vous êtes déjà titulaire d’un autre permis

Un individu titulaire d’un permis B est apte à conduire un véhicule motorisé à deux-roues avec un cylindre inférieur à 125 m3 et une puissance inférieure à 15 CV. Néanmoins, la date de délivrance de cette autorisation ne devra pas être antérieure au 1er mars 1980. Puis, le conducteur devra témoigner de deux ans d’expériences dans la conduite. Un autre détail, le privilège d’un permis B à conduire une moto n’est valable que sur le territoire français. Tout cela est détaillé par l’aménagement de la loi de 1996. Autrement, il faudra suivre et passer la formation 125. Une fois que vous aurez obtenu le permis 125, il reste valable à vie et pour tous les véhicules bicycles et tricycles concernés.

Si vous n’avez pas encore de permis

L’équivalence de permis délivré à l’issue de l’examen est le permis A1. Comme tout autre préparation auto et moto école, des séances théoriques et pratiques sont prévues. Une « conduite en circulation » va compléter les tests avant la validation. Quant au permis A1, il est possible de le passer à partir de 16 ans. Vous êtes libre de choisir l’établissement de formation agréé. L’agrément concerne notamment l’existence de formateur spécialisé avec le permis 125. De surcroît, il y a les équipements obligatoires, un effectif de trois élèves par séance au plus et une moto par élève pour la pratique. Il est à noter que le syllabus et les séances sont conçus pour la conduite de moto. Vous n’aurez aucune peine à prendre le guidon d’un scooter par la suite.