Le RGPD et son application dans le marketing

L’exploitation des informations à caractère personnel se fait de plus en plus sur la toile. Les risques de piratage sont omniprésents. Dans cette optique, la mise en application du RGPD a eu lieu le 25 mai 2018.

RGPD : qu’est-ce que c’est véritablement ?

Le RGPD est une réglementation visant la protection des libertés des personnes disposant de données personnelles collectées sur un site internet. Cette réglementation s’applique dans les pays de l’Union Européenne. Elle touche toutes les entreprises qui collectent des informations personnelles des citoyens européens. De ce fait, l’entreprise est implantée en Europe ou à l’étranger, dès qu’elle traite les informations des citoyens européens, elle est concernée. Les données personnelles regroupent toutes les informations permettant d’identifier, directement ou indirectement, une personne physique. Cela peut s’agir de l’adresse électronique d’une personne, âge et le sexe… Ces données sont importantes pour le rgpd et marketing, c’est pour cela qu’il existe une réglementation dans sa protection.

Le RPGD octroie au consommateur le droit de consulter ces informations à sa guise. Il aura aussi le droit de savoir l’usage que l’entreprise va en faire. La personne pourra également retirer les informations quand il cessera d’être le client d’une entreprise. De ce fait l’entreprise n’aura plus le droit d’exploiter les informations de cette personne. Le RGPD et marketing donne droit au consommateur de récupérer les données pour une réutilisation par d’autres fournisseurs de service. Les clients acceptent ou refusent cette collecte d’informations. Les consommateurs doivent également être notifié en cas de fuite des données lui concernant. Le délai d’information n’excédera les 72 heures après l’identification de la fuite.  En cas de violation, les entreprises paieront une amende allant de 2% à 4% du chiffre d’affaires ou 20 millions d’euros si l’infraction est plus grave.

Les impacts du RGPD sur le marketing d’une entreprise

Avec cette réglementation, les utilisateurs disposent d’une grande liberté avec l’approbation ou le refus des collectes de données sur internet. La définition du consentement va ainsi être plus exigeante. Avec le RGPD, l’entreprise ne pourra plus utiliser des adresses électroniques obtenues via opt-out ou opt-in passif en B2C. Pour apporter plus de précision, l’opt-out concerne l’inscription automatique d’un utilisateur à une liste après le remplissage d’un formulaire d’inscription à une offre ou service. Il a par contre la possibilité de se désinscrire à sa guise. L’opt-in passif compte à lui consiste à obtenir le consentement des utilisateurs de manière détournée. Cela se passe généralement en cochant des cases pour autoriser la réception d’un email de l’entreprise. L’opt-in laisse à l’internaute la liberté d’accepter ou non de cocher la case permettant de recevoir ou non un email de la part de l’entreprise. Il faut noter que l’utilisateur est entièrement libre de demander la suppression de ses informations. L’entreprise quant à elle doit pouvoir justifier l’acquisition de ces informations avec consentement de l’internaute en question.

L’emailing et les newsletters sont principalement les premiers points à aborder quand on parle du rgpd et marketing. Il est évident que le mail reste l’une des données personnelles la plus exploitée dans le webmarketing. Les CRM doivent être composés uniquement de contacts collectés par opt-in. Avec le RGPD, les bases de données établies via Growth Hacking, ou sans l’autorisation de l’internaute ne sont pas acceptées. Pour éviter les problèmes, il est préférable dans un premier temps supprimer ces informations de la base de données. Demander le consentement des propriétaires des données par email. Les formulaires proposés sur les sites devront subir des évolutions. C’est une manière comme une autre de collecter les informations concernant un internaute. Beaucoup d’autres points sont touchés par cette nouvelle réglementation comme les analytics, SEO, réseaux sociaux ou encore le marketing automation. La mise en place du RGPD révolutionne la politique de collecte et utilisation des données dans le domaine du marketing. Cela permettra de fiabiliser, mais également de donner plus de pouvoirs aux utilisateurs sur le traitement de leurs informations.

Comment appréhender l’application du RGPD ?

La réglementation sur la protection de données va impacter bon nombre d’entreprises. Voici quelques astuces pour se mettre au diapason et éviter les problèmes avec le rgpd et marketing.  Avant tout, il faut vérifier la nature de la liste des contacts dans la base de données. Cela a pour but de vérifier s’il respecte le RGPD. Rien de plus difficile pour suivre la nouvelle procédure, il faut disposer du consentement de chacun des contacts ou prospects. L’autorisation varie selon la finalité et l’utilisation à en faire. Respecter les droits des utilisateurs fait également partie des nouvelles normes de procédure du RGPD. Il est nécessaire de mettre à jour la politique de confidentialité sur la plateforme et de revoir le formulaire opt-in pour la collecte des informations. Établir une procédure, afin de prodiguer aux utilisateurs une attestation de modification ou de suppression des informations.